Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

Oïdium des arbres fruitiers

L'oïdium peut engendrer des dégénérescences des rameaux, où l'on peut retrouvé du mycélium en hiver.

L'oïdium attaque principalement les inflorescences sur poirier et pommier. Les bourgeons dépérissent et des tâches brunes apparaissent sur les feuilles. Les fruits sont très peu touchés en général.

Concernant les abricotiers, pêchers et pruniers, l'oïdium se manifeste par une duvet blanc visible sur le feuillage et sur les fruits. Les feuilles et les fruits peuvent finir par se dessécher et tomber au sol en cas de forte pression du champignon.
https://www.helioterpen.fr/uploads/images/1565191979_actionpinarbresfruitiersmaladieoidiumpommierpecher.jpg

(Crédits photos INRA)


La période à risque de l'oïdium peut commencer dès le printemps (début mars) et s'étendre jusqu'à l'automne.
Les symptômes sont caractérisés par un duvet blanchâtre à partir duquel des contaminations secondaires se produisent.

Pour les fruits à pépin
les symptômes principalement présents sur feuilles, engendre une baisse qualitative et quantitative de la récolte par diminution de l'activité photosynthétique.
Pour les fruits à noyau les symptômes sur feuilles sont préjudiciables de la même façon que pour les fruits à pépin. De plus, les symptômes sur fruits sont plus fréquents et directement impactant.


L'oïdium est un champignon présent dans les bourgeons en hiver. Au printemps, lorsque l'environnement est humide (optimum d'humidité 70%)et doux (optimum à 20°C), le champignon se développe dans les jeunes plantules. Les conidies produites par ces contaminations primaires contiennent des spores, qui vont ensuite infester les organes proches : ce sont les foyers secondaires. Le cycle du champignon se poursuit jusqu'en automne.

Lutte prophylactique 

La taille d'hiver et de printemps des rameaux infestés peut permettre de réduire la disperssion de l'oïdium. 

Lutte phytosanitaire 

La lutte contre l'oïdium s'étend d'avant floraison jusqu'à la fin d'été. Elle se réalise souvent en lien avec la lutte contre la tavelure de la pomme. Les produits à base de soufre permettent une protection efficace et s'intègrent dans la gestion des résistances aux variétés sensibles.

Pour lutter contre l'oïdium des arbres fruitiers, voici les fongicides biocontrôles ACTION PIN  conseillés :

                    HELIOSOUFRE S®                                 HELIOTERPEN® SOUFRE

HELIOSOUFRE S Oidium Arboriculture HELIOTERPEN SOUFRE Oidium Arboriculture


Pour optimiser l’efficacité de vos fongicides, nous vous conseillons les adjuvants bio ACTION PIN :

                            HELIOSOL®                                           CALANQUE®                                                  ESCAPADE®                                        HELIOTERPEN®  FILM