Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

Puceron cendré du pommier


Les adultes aptères mesurent de 2.1 à 2.4 mm. D’aspect globuleux, leur corps est de couleur vert-olive à mauve et il est recouvert d’une pruinosité blanchâtre leur donnant un aspect cendré.

Les adultes ailés mesurent de 1.8 à 2.4 mm. Leur corps est de couleur vert foncé avec une tache brillante au milieu de l’abdomen. Leurs cornicules sont longues et de couleur brun foncé.

https://www.helioterpen.fr/uploads/images/1565197065_actionpinarbresfruitiersravageurspucerons-cendrepommier.jpg

(Crédits photo B. CHAUBET - INRA)


Le puceron cendré est l’espèce de puceron la plus préoccupante sur pommier, en raison de sa forte fécondité et de sa nuisibilité très précoce au printemps. 

Les colonies, même de faible importance, provoquent l’enroulement des feuilles et leur jaunissement. Les attaques dues aux fondatrices, avant le stade floraison, provoquent la déformation des fruits et des jeunes pousses. Sur les jeunes arbres, ces attaques sur rameaux peuvent empêcher la formation de couronnes florales, l’année suivante. La forte production de miellat favorise de développement de la fumagine. 

Les œufs d’hivers déposés sur les pommiers (hôte primaire)  à la base des bourgeons, éclosent à partir de la mi-mars. Aux fondatrices succèdent plusieurs génération de femelles qui peuvent donner chacune jusqu’à 80 larves. Les colonies se développent sur la face inférieure des feuilles ou sur les rameaux. Les ailés dont le nombre s’accroît avec le développement des colonies, migrent sur le plantain. Cette migration s’échelonne de mai à juillet selon les conditions climatiques. 

Le retour sur pommier a lieu courant septembre avec le retour des femelles gynopares ailées qui engendrent des femelles aptères, ainsi que celui des mâles ailés qui vont féconder ces dernières. Chaque femelle pond 4 à 5 œufs à la base des bourgeons. 


La surveillance avant floraison doit se concentrer sur les bases des couronnes, où se logent les fondatrices et d’où partent les infestations.

Le seuil d’intervention est de 2% des inflorescences atteintes par 1 ou 2 colonies. En pratique, une application est réalisée avant floraison. Un deuxième traitement peut être effectué après fleur pour lutter contre le puceron cendré du pommier.

Nous vous conseillons les adjuvants utilisables en agriculture bio ACTION PIN  en association avec un produit insecticide contre le puceron cendré du pommier :

                            HELIOSOL®                                           CALANQUE®                                                  ESCAPADE®