Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

Puceron vert du prunier

C’est la principale espèce de puceron se rencontrant sur prunier.

L’adulte aptère mesure de 1.4 à 2  mm. Il est de couleur vert clair. Ses tarses sont noirs. Les cornicules sont coniques et courtes. 

L’adulte ailé mesure de 1.1 à 2.2 mm. Il est de couleur vert-jaunâtre, avec une large tache brune dorsale sur son abdomen. Les cornicules sont pigmentées coniques et courtes. La cauda est courte et arrondie à son extrémité.

https://www.helioterpen.fr/uploads/images/1565197945_actionpinarbresfruitiersravageurspuceron-vertprunier.jpg

(Crédits photo B. CHAUBET - INRA)

Ses attaques provoquent une crispation, un jaunissement et un enroulement des feuilles et des jeunes pousses. Ces dégâts visibles avant floraison, entravent la croissance des fruits.

Par ailleurs, ce puceron est vecteur de virus non persistants. 



Hôtes primaires : principalement le prunier, mais aussi le pêcher et l’abricotier

Hôtes secondaires : composées (tournesol, artichaut, séneçon, chrysanthème, matricaire …), borraginacées (myosotis …), trèfle. 

Les œufs pondus sur prunier éclosent au départ de végétation, au printemps. Les larves s’alimentent d’abord à la base des bourgeons puis vont vers les fleurs et les jeunes feuilles, au fur et à mesure de leur ouverture. Trois à cinq générations peuvent se succéder sur l’hôte primaire.

Les ailés apparaissent en mai puis migrent vers les hôtes secondaires. Ainsi, au mois de juin, les populations de pucerons disparaissent du prunier.

A l’automne, des femelles ailées et des mâles ailés apparaissent sur l’hôte secondaire. Les femelles ailées retournent sur les pruniers pour donner naissance à des femelles ovipares aptères. Ces dernières seront fécondées par les mâles ayant migrés. Les œufs sont pondus à la base des bourgeons sur jeunes rameaux où ils passeront l’hiver. 

La surveillance doit commencer au débourrement et s'étendre jusqu'à la chute des pétales. Elle doit être réalisée avec soin car les pucerons s’abritent entre les petites feuilles.

Il est préférable de traiter en pré et post-floraison contre les pucerons verts du prunier. Le seuil d’intervention recommandé, avant et après floraison, est de 3 % des inflorescences colonisées.

La lutte contre le puceron vert du prunier et contre l'hoplocampe peuvent se réaliser ensemble.

Nous vous conseillons les adjuvants utilisables en agriculture bio ACTION PIN  en association avec un produit insecticide contre le puceron vert  migrant du prunier :

                            HELIOSOL®                                           CALANQUE®                                                  ESCAPADE®