Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

Sclerotinia du colza

La sclérotinia est l’une des maladies les plus fréquentes pour le colza. Elle est due au champignon Cylindrosporium concentrum. Le colza y est particulièrement sensible pendant la floraison.

Très préjudiciable au rendement puisqu’en cas de forte attaque, les pertes peuvent aller jusqu’à 10 quintaux. 

https://www.helioterpen.fr/uploads/images/1564499776_actionpincolzasclerotinia.jpg

(Crédits photo TERRES INOVIA)

Dans le sol,  le champignon se conserve sous forme de sclérotes, sorte d’amas noirs et irréguliers. Au printemps, les sclérotes forment des apothécies ressemblant à des bouquets de petits disques beiges au ras du sol.

Sur les feuilles, une pourriture se développe à partir d’un pétale tombé et collé sur le limbe.

Sur la tige, des taches blanchâtres se développent à l’aisselle des feuilles en les encerclant formant un manchon blanc. Les tiges peuvent alors plier. Des sclérotes apparaissent ensuite à la fois sur la tige et à l’intérieur de la tige.

Le champignon peut rester 6 à 10 ans dans le sol sous une forme de conservation appelée sclérote.

L'humidité du sol printanière amène les sclérotes à former des apothécies (bouquets de petits disques beiges au ras du sol) qui relarguent des spores dans l'air. 

Ces spores vont infester les pétales de colza qui, en tombant, vont se coller sur les feuilles et permettre au champignon de se développer sur le limbe, avant d'atteindre le pétiole puis la tige.

Les conditions optimales de germination des sclérotes sont des températures supérieures à 5° C et une humidité proche de la saturation.

Les nouveaux sclérotes qui se sont développés dans la tige terminent au sol avec les résidus de récolte,  et attendent de reconduire un nouveau cycle biologique sous des conditions favorables.

La période de sensibilité du colza se situe pendant la floraison. 

Les sclérotes ont parfois la capacité de produire directement un mycélium, lequel peut infester le collet et les racines des végétaux.


Lutte agronomique 

Contrairement à d’autres maladies, il n’existe pas de variétés résistantes au sclérotinia. Il faut éviter les semis trop denses et réduire autant que possible la fumure azotée

Lutte chimique

La lutte contre le sclérotinia ne doit pas être systématique et doit se réfléchir en fonction du climat à la floraison et du risque agronomique. Dans le cas des parcelles à risque (sol peu filtrant, fond de vallée), une application spécifique au stade F1, F2 du colza peut être envisagée. Mais tout traitement est inutile dès lors que sont apparus les 1ers symptômes sur la tige.

Pour lutter efficacement contre la sclerotinia du colza, voici les adjuvants utilisable en agriculture bio ACTION PIN conseillés en association avec un produit fongicide :

                            HELIOSOL®                                           CALANQUE®                                                  ESCAPADE®

HELIOSOL Sclerotinia Colza CALANQUE Sclerotinia Colza