Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

La pyrale de la vigne

Ce ravageur lépidoptère de la famille des Tortricidae se répartit par foyer dans la vigne. Il compte une seule génération par an. Le vol a lieu de juillet à août.

https://www.helioterpen.fr/uploads/images/1557927364_pyrale-ou-sparganothis-pilleriana-vigne-credit-inra.jpeg

(Crédits photo INRA)

De juillet à août, la femelle pond 100 à 400 œufs en groupes (ooplaques) comptant 30 à 50 œufs, sur la face supérieure des feuilles. Les œufs éclosent au bout de 12 jours. La larve de premier stade, se réfugie aussitôt sous l’écorce afin de passer l’hiver dans son cocon.

Au printemps, les sorties s’échelonnent sur 3 à 4 semaines. Dès le stade 1-2 feuilles étalées, la chenille s’installe à l’extrémité des bourgeons et dévore les jeunes feuilles. Quand elles atteignent 1 cm, elles se répartissent sur l’ensemble du cep. Chaque chenille fabrique son nid en accolant des feuilles et des inflorescences par des fils de soie. La pyrale peut causer ainsi d’importants dégâts.  La nymphose a lieu en juin-juillet sur le cep, ce stade dure environ 15 jours. Le vol des adultes est ensuite très étalé dans le temps.

Lutte phytosanitaire

La lutte contre les larves consiste en un traitement insecticide sur les larves hivernantes ou au printemps dès leur apparition hors de leur lieu d’hivernage.

Pour lutter contre la pyrale (Sparganothis pilleriana) de la vigne, voici les adjuvants utilisables en agriculture biologique ACTION PIN  conseillés en association avec un produit insecticide :

                            HELIOSOL®                                           CALANQUE®                                                  ESCAPADE®