Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

Cuivre de protection

LE CUIVRE AGRICOLE

Le cuivre agricole peut avoir deux cibles de marché totalement distinctes : la nutrition ou la protection.

Selon sa cible, la forme de cuivre recherchée est différente car elle conditionne son mode d’action.

Le cuivre nutrition doit répondre aux normes engrais NFU ou engrais CE rendues d’application obligatoire, tandis que le cuivre de protection doit être homologué et répondre au Règlement (CE) 1109/2007 comme tout produit de protection phytosanitaire.


LE MILDIOU DE LA VIGNE

Le mildiou de la vigne (Plasmopara viticola), originaire d’Amérique, s’est introduit en Europe en 1880. 

Très vite, la maladie dévaste les vignobles français. Les fongicides soufrés, les seuls utilisés à l’époque pour le contrôle des maladies cryptogamiques, se révèlent inefficaces.

Le botaniste A. Millardet note que quelques pieds traités avec le mélange chaux et sulfate de cuivre, repérés par la couleur bleue du traitement, ne développent pas la maladie

C’est sur cette base que le scientifique met au point la formule du premier composé de synthèse chimique, le sulfate cupro-calcique, communément appelé bouillie bordelaise, et gagne une bataille historique dans la lutte phytosanitaire.


LES USAGES MAJEURS DU CUIVRE DE PROTECTION EN FRANCE

Aujourd’hui les usages majeurs du cuivre de protection en France concernent la lutte contre le mildiou de la vigne, la tavelure du pommier, le mildiou de la pomme de terre et le mildiou de la tomate.

L’utilisation du cuivre en protection se fait donc en viticulture majoritairement (83 %), puis en culture fruitière (14 %), culture légumière (2 %) et enfin en culture de la pomme de terre (1 %) en 2018. A noter que le cuivre est actuellement la seule substance pour lutter efficacement contre le mildiou en mode de protection biologique. 


LES FORMES CHIMIQUES DU CUIVRE DE PROTECTION

Quatre formes majeures de cuivre permettent de lutter contre les maladies cryptogamiques :

  • bouillie bordelaise
  • hydroxyde de cuivre
  • oxychlorure de cuivre
  • oxyde cuivreux

La bouillie bordelaise et l’hydroxyde de cuivre dominent le marché en 2018. La bouillie bordelaise possède une action prolongée tandis que l’hydroxyde de cuivre présente l’avantage de libérer massivement et instantanément ses ions cupriques, ce qui lui offre une rapidité d’action supérieure. 

Les solutions à base de cuivre sont commercialisées sous forme de liquide, de granulés ou de poudre micronisée. 


LE MODE D’ACTION DU CUIVRE DE PROTECTION

Le cuivre de PROTECTION est multi-sites, il agit sur différents mécanismes biologiques fongiques empêchant le développement de résistances. Le cuivre de protection a ainsi une action biocide comme toute matière active et doit, pour être efficace :

- pour une partie, rester sur la feuille

  • pour constituer un stock libérable progressivement
  • pour former une barrière protectrice

- pour l’autre partie, pénétrer localement

  • les cellules de l’épiderme
  • les cellules des pathogènes


NOTRE SOLUTION À BASE DE CUIVRE

ACTION PIN a développé une solution liquide d’hydroxyde de cuivre de très haute qualité. En plus des 400g/l de cuivre métal, elle contient la Technologie Terpènes de Pin qui permet d’améliorer l’efficacité du produit grâce à son action sur les propriétés physico-chimiques de la préparation et sur la qualité de la pulvérisation.

Retrouvez toutes les infos sur  HELIOCUIVRE®

LES FONGICIDES

LES ADJUVANTS

AGRICULTURE DURABLE