Des produits adjuvants et fongicides conçus et fabriqués par en France

La viticulture bio

LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE DE LA VITICULTURE BIO


Comme toutes les autres productions végétales biologiques, la viticulture biologique est régie par le règlement « Agriculture Biologique » européen CE 834/2007 depuis 2007, abrogeant l’ancien règlement européen CE 2092/911 de 1991. A ce règlement théorique s’accompagne le règlement « Agriculture Biologique » pratique européen CE 889/2008, qui définit les modalités d’application de l’Agriculture Biologique (AB) européenne comme les substances autorisées dans ce mode de production. Toutes les productions biologiques produites dans les états membres de l’Union Européenne sont soumises à ce règlement. 


Les viticulteurs qui respectent ce règlement peuvent revendiquer la mention « Agriculture Biologique » et peuvent utiliser le logo AB européen pour valoriser leur production. 


La viticulture biologique s’oppose à la viticulture conventionnelle par l’interdiction d’utiliser des produits chimiques de synthèse. Seuls les produits issus de substances ou d’organismes naturels non synthétiques peuvent être utilisés dans le mode de production biologique (soufre, cuivre, virus, bactéries, champignons, phéromones…).


Des contrôles sont réalisés par des organismes certificateurs indépendants agréés par l’Etat en France (Ecocert, Bureau Veritas, CertiSud…). Dans les autres états membres, les contrôles de certification de l’Agriculture Biologique se font par d’autres organismes comme FiBL en Allemagne, Autriche et Suisse. Hors Europe, la certification américaine NOP, proche de la certification AB européenne, encadre la production de vins biologiques aux USA. Bien qu’il y ait une équivalence NOP-AB signée entre l’Europe et les USA, la vinification NOP est plus restrictive que le référentiel « Agriculture Biologique » européen. Certains intrants sont interdits dans le référentiel NOP et non dans le référentiel AB européen. Cette certification NOP est d’autant plus importante pour les viticulteurs européens qui exportent leurs vins aux Etats-Unis. 


LES DIFFÉRENTS TYPES DE VITICULTURES BIOLOGIQUES


Depuis 2012, le règlement UE N° 203/2012 encadre la vinification biologique. Depuis 2012, on peut donc parler de vins biologiques (production de raisins en « Agriculture Biologique » + vinification en « Agriculture Biologique »). Cependant, tous les vins ne sont pas biologiques puisque certains sont des vins « issus de l’Agriculture Biologique », ce qui signifie que la vinification n’est pas biologique.


Le vin produit en biodynamie pousse le cahier des charges AB encore plus loin. Les viticulteurs en biodynamie cherchent à intensifier la vie du sol au moyen de préparation à base de plante, d’infusions et de tisanes. Ils utilisent également le calendrier lunaire et des techniques ancestrales comme l’incorporation de bouse ou de silice de corne dans le sol pour dynamiser la vie du sol et respecter les cycles végétatifs. Le vin biodynamique est encadré par les référentiels privés européens Demeter et Biodyvin. 


Les vins naturels n’autorisent aucun intrant, ni technique de modification du jus de raisin lors de la vinification à part le soufre. Le soufre ajouté pour maintenir la qualité de vinification est cependant autorisé mais en plus faible quantité. Il n’existe cependant pas de contrôles indépendants pour ces vins naturels. 


En viticulture, un autre mode de production durable est soutenu par l’état et se développe : le biocontrôle. Ce mode de protection des cultures utilise des mécanismes naturels. Il n’autorise que les substances naturelles, les macro-organismes, les micro-organismes et les phéromones pour lutter contre les ravageurs de la vigne. Une liste dénombre les différentes substances autorisées en biocontrôle mais certaines substances naturelles utilisées en Agriculture Biologique ne sont pas certifiées biocontrôle en 2019 (insecticides à base de spinosad contre la tordeuse de la vigne sont autorisés en AB mais pas en biocontrôle) et inversement (les produits à base de phosphites sont autorisés en biocontrôle mais pas en AB). 


LES SURFACES ET PRODUCTION EN VITICULTURE BIO


En France :

  • Les surfaces du vignoble bio ont été multipliées par 3 en 1 décennie.
  • En 2016, on comptait 5 263 exploitations viticoles pour 58 638 ha de vignes conduits en bio, soit 9% des surfaces françaises de vigne.
  • Elles se concentrent essentiellement sur le Vaucluse, la Gironde le Gard et l’Hérault.
  • Après un ralentissement des conversions en bio de 2012 à 2017, la viticulture bio a connu un nouvel élan de conversion en 2017 avec +46% de surfaces concernées.

En Europe :

  • Plus de 280 000ha de vignes étaient cultivés en bio en 2015, soit près de 9% du vignoble.
  • L’Espagne, l’Italie et la France se partagent 90% des surfaces en bio.


LA GAMME ACTION PIN EST UTILISABLE EN VITICULTURE BIO


Tous les produits de la gamme ACTION PIN, adjuvants et fongicides, sont utilisables en Agriculture Biologique conformément aux règlements CE 834/2007 et 889/2008. Ils sont contrôlés par ECOCERT Intrants*.


*Actilandes TM® non concerné par cette attestation car il s’agit d’un adjuvant herbicide

LES ADJUVANTS

LES FONGICIDES

AGRICULTURE DURABLE